Droits des femmes : témoignage de Francisco

Articles

 

Quelle est ta vision de la place des femmes dans la société ?

La même que celle des hommes, ni plus, ni moins. 

Les femmes représentent la moitié de la population mondiale et, comme l’a dit Einstein : « devant Dieu, nous sommes tous aussi sages et aussi insensés ». En ce sens, une femme peut être, en fonction du moment, une leader, une adepte, une tenace, une ambitieuse ou tout autre adjectif donné, comme n’importe quel homme. Je pense que la place et le rôle de chaque individu dans la société seront différents en fonction de sa constellation de qualités très spécifiques et uniques, indépendamment du sexe. Les deux – hommes et femmes – méritent les mêmes opportunités. 

 

Selon toi, comment peut-on contribuer, chacun à notre niveau, pour atteindre l’égalité entre les femmes et les hommes ?  

Je rêve de contribuer à atteindre l’égalité de la manière suivante : 

En tant que fils : En encourageant ma mère à poursuivre ses rêves, comme elle l’a toujours fait avec moi. Elle a façonné mon cœur pour la liberté et la justice. 

En tant qu’époux : En étant un véritable partenaire de vie, prêt à partager à la fois les plaisirs et les responsabilités de ce chemin que nous avons choisi de parcourir ensemble. 

En tant que père d’une fille : En lui donnant tout mon amour, et les outils à ma portée pour qu’elle puisse choisir ce qu’elle veut faire. 

En tant que père d’un garçon : En enseignant par l’exemple un traitement égal et respectueux de chacun. 

En tant que collègue de travail : En appréciant le travail et les efforts de chacun des membres de l’équipe, au-delà des questions de genre, en soutenant leurs forces individuelles et en leur faisant un retour constructif chaque fois que cela est nécessaire pour améliorer le processus de création de valeur dans lequel nous sommes tous impliqués. 

En tant qu’être humain : En utilisant ma voix et mon influence pour prévenir et arrêter l’injustice. 

 

En tant qu’homme, sens-tu des différences dans la façon d’aborder ton métier, par rapport à tes collègues femmes ? 

Pas du tout. J’ai eu la chance d’être entouré de femmes toute ma vie, je sais donc de première main ce que c’est que d’être le leader des femmes, d’être sous leur direction ou de co-diriger avec elles. Dans chaque cas, j’ai trouvé des personnes géniales et, bien souvent, plus que désireuses de porter avec énergie des charges de travail plus importantes que celles des hommes. Le plafond de verre est réel et je suis très heureux chaque fois qu’il se brise. Chez BlueLink, je n’ai jamais été témoin d’une discrimination fondée sur le genre. 

 

A ton avis, quelle avancée devrait être prioritaire en matière de droits des femmes ? 

La sécurité personnelle et financière. La violence fondée sur le genre, sous ses multiples formes, est tout simplement inacceptable. L’humanité, à mon avis, est encore profondément ignorante à bien des égards, et certains concepts et comportements discriminatoires sont encore normalisés. Le seul remède est une éducation solide fondée sur le respect de l’individualité et de la diversité, dès la petite enfance. Nous avons un long chemin à parcourir. En attendant, il faut continuer à développer des réseaux de sécurité et de soutien pour les femmes. 

 

partager