Droits des femmes : témoignage de Frédérique

Articles

 

Quelle est ta vision sur la place de la femme dans la société ?

Malheureusement, en 2021 et dans toutes les régions du monde, la femme est encore largement sous représentée. Que ce soit dans la vie politique , dans la vie des entreprises ou dans la vie associative et sociale. L’évolution vers plus de parité a certes progressé en Europe, mais cette progression est trop lente, donnant le sentiment qu’il n’y a pas de réelle volonté d’aboutir. Les débats qui ont eu cours aux Etats-Unis et en Europe montrent qu’ il est extrêmement difficile de changer les mentalités.

 

Selon toi, comment peut-on contribuer, chacun à notre niveau, pour atteindre l’égalité entre les femmes et les hommes ?

Pour moi, la contribution la plus forte passe par l’éducation : celle de nos enfants, en leur inculquant des valeurs d’égalités, en les sensibilisant aux stéréotypes véhiculés par la société, en les poussant à progresser indifféremment de leur genre . Mais aussi l’éducation de notre entourage, en réagissant aux propos sexistes, même énoncés involontairement ou sur le ton de la boutade.

 

En tant que femme, sens-tu des différences dans ta façon d’aborder ton métier, par rapport à tes collègues hommes ? 

Par rapport à mon métier, la finance n’est pas très féminisée, je me suis retrouvée très souvent seule femme au milieu d’une assemblée d’hommes. En tant que femme, je n’ai pas le sentiment d’exercer mon métier différemment. Il me semble que nous sommes plus influencés par notre culture et notre expérience que par notre genre dans l’exercice de nos métiers.

 

Quelles seraient tes revendications premières concernant les droits des femmes ?

Dans la sphère professionnelle, ma toute première revendication concerne l’égalité salariale. Par ailleurs, pouvoir progresser professionnellement pour mener une carrière comme les hommes peuvent le faire me semble être une priorité. Je suis convaincue qu’il faut défendre l’adoption de quotas, qui peuvent être réducteurs, mais qui, à l’instar de la loi Copé-Zimmermann*, permettent d’obtenir des résultats impossibles à atteindre autrement.

 

*Loi française relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance et à l’égalité professionnelle. 

 

partager