Je panse donc je suis…

Frank Legré

Directeur général de BlueLink

Paroles d’expert

Panser, soigner, réparer, apaiser… Des mots qui sont le quotidien, dans l’ombre, du personnel soignant. Mais aussi des agriculteurs, des boulangers, des caissiers, qui nous permettent de nous restaurer. Des éboueurs, des agents d’entretien, des employés municipaux qui prennent soin des espaces publics et de notre environnement. Des facteurs, des routiers, des livreurs qui parcourent les rues de nos villes et de nos campagnes, tissant au quotidien des liens entre les uns et les autres. Mais, également, des conseillers clientèle qui, en seconde ligne, informent, rassurent et soutiennent.

 

C’est grâce à ces femmes et ces hommes, soudain devenus absolument essentiels, que des pays tout entiers tiennent. Aujourd’hui, ils sont de « service » comme ils l’ont toujours été mais la lumière sur eux a changé. Chacun, à son niveau, dans son domaine d’expertise, fait « sa part ». Discrètement, humblement, ils servent. Servir une cause, servir l’Etat, servir d’exemple : servir n’est ni faire preuve de servilité ni accepter une quelconque servitude, c’est tout simplement un engagement. C’est se sentir utile et donner un sens à sa vie.  Cette façon d’être aux autres, de se décentrer de soi, de donner la meilleure part de soi-même, c’est une façon d’exister. Il y a tant de beauté et de noblesse dans l’esprit de service.

 

Dans cette logique, les conseillers clientèle, eux aussi, sont de ces héros invisibles. En seconde ligne, ils exercent un métier exigeant, nécessitant cette « fierté de servir ». Dans la période que nous traversons, si nous remercions naturellement la caissière d’être à son poste pour nos courses, nous pourrions tout autant remercier le conseiller clientèle d’avoir été là pour répondre à notre question ou résoudre notre problème.

Le constat est global : agissant tel un révélateur, le virus s’est introduit dans nos sociétés pour en souligner les paradoxes et les inégalités. Il est venu le temps de panser. Il est venu le temps de restaurer les liens au cœur de la société. Il est venu le temps de la Relation.

 

Chez BlueLink, nous avons l’intime conviction depuis toujours que la valeur réside dans la création de relations fortes : nos conseillers prennent soin, réparent, cultivent des liens puissants, qui sont autant de clés pour générer l’engagement. Nous croyons que la valeur des marques et des organisations réside dans leur dimension humaine. Dans leur capacité à s’appuyer sur leur capital culturel (histoire, vision, valeurs…) pour se différencier et incarner une vision de société. Car il faudra nécessairement une vision pour conduire les transformations. Pour fédérer et panser les liens distendus. Pour panser et repenser notre planète abîmée par la surexploitation des ressources naturelles et la logique productive à outrance [car panser les maux de la Terre c’est panser ceux de l’humanité.]

 

«Je panse donc je suis » : tel est le raisonnement cartésien, implacable qui s’impose aujourd’hui.

partager